Cam torride avec une femme

Femme sexy & nue en cam

Femme mariée s’exhibe nue en livesexe

Vous m’écrivez tous les jours, vous me donnez des ordres. Tu me donnes la permission quand je peux me masturber au travail ; tu me dis comment le faire pour toi. Tu es obsédée par mes seins 90C. Tu leur as donné des noms avec amour, Rita pour la droite, Linda pour la gauche. Tes commandes vont de la plus érotique à la plus simple. Tu m’écris un petit mot me disant de cacher mes tétons très érigés des regards indiscrets au travail en les recouvrant de pansements. Vous me demandez de les presser fortement contre la vitre froide au travail pendant que je parle aux clients. Vous me dites de sortir un surligneur du tiroir de mon bureau et de tracer un cercle jaune vif autour de mes auréoles, puis de taquiner mes tétons avec le capuchon. Vous me dites de déplier un trombone et de le glisser sous mon soutien-gorge pour sentir sa pointe froide contre la peau tendre de mes mamelons. Vous m’ordonnez de manier deux crayons comme des baguettes et de pincer mes mamelons entre les deux gommes jusqu’à ce que je sois au bord de l’orgasme. Vos notes sont telles que je finis par devoir changer de serviettes hygiéniques quatre ou cinq fois par jour : mon humidité coule sans cesse avec le désir de vous rencontrer en webcam sexe.

Tu me chasses de mon esprit avec un désir sauvage, chaque note de toi planifiant une date ultérieure, alors que nous ne nous sommes même pas encore rencontrés. Tu me taquines à propos de ton adorable pénis de 5 pouces, tu me forces à décrire ce que je pense, et pourtant tu me nargues en ne m’envoyant même pas une photo de toi totalement nue, en érection et palpitante pour moi sur le live sexe.

Tu me rends follement jaloux quand tu m’écris pour me raconter en détail comment tu te sers du corps de ta femme pour fantasmer que tu me baises à la place durant la webcam coquine. Tu me rends fou de jalousie quand tu me dis comment tu lui tord les tétons et qu’elle n’aime pas ça, alors qu’à la place je sais que tu te sers du sien pour fantasmer que tu tourmentes le mien sans fin.

Vous me dites comment vous vous enfoncez dans la chatte de votre femme et combien elle est heureuse. Je sais que votre femme ne peut pas être complètement satisfaite avec un pénis de 15 cm, et pourtant je désespère de me sentir aussi insatisfait qu’elle. Je sais qu’un homme avec un si petit pénis surcompensera d’autres manières pour faire plaisir à une femme, et c’est exactement ce que je veux. Vous me le refusez.

Je vous ai souvent dit que vous n’aurez pas le droit de baiser ma chatte. Oui, vous pouvez me baiser avec les doigts tant que vous voulez, mais ma chatte appartient à mon mari. Oui, tu seras toujours le bienvenu en tant qu’invité anal. Vous ignorez mon appel. Vous m’envoyez d’innombrables notes me disant que vous voulez me baiser les seins jusqu’à ce que je crie, sachant que mes très maigres seins 90c peuvent à peine toucher, et encore moins s’enrouler autour de votre épais pénis de 15 cms richement veiné. J’ai tellement envie de vous avoir en cam sexe.

Tu m’ordonnes de m’abstenir d’avoir des orgasmes au travail. Oui, vous me donnez la permission de me faire toutes les choses imaginables, et pourtant vous me refusez la joie ultime. Au lieu de cela, tu me dis de rentrer chez moi, chez mon propre mari.

Dans notre chambre matrimoniale, vous m’avez dit de laisser mon ordinateur portable sur la commode en face de notre lit. La webcam est allumée. De loin, vous pouvez voir notre chambre à coucher, vous pouvez voir tout ce que mon mari et moi faisons. Et dans l’intimité de notre vie conjugale, je sais que de loin, dans une ville lointaine et inconnue, vous me regardez jouer avec mon propre mari. Je sais que vous nous observez et que vous vous branlez pour moi sur la webcam salope. Cela m’excite au plus haut point de jouer avec mon mari devant un parfait inconnu.

Lentement, je me déshabille près de la caméra. Je veux que vous voyiez mon chemisier tomber par terre, mon petit soutien-gorge se défaire. Je frémis en me tournant vers la caméra pour vous donner une vue plus proche de mes maigres seins, des tétons audacieusement dressés. Lentement, je caresse mes seins, les frottant, essayant de les rapprocher au mieux. Avec audace, je vous montre d’abord mon mamelon droit, généralement un peu plus perçant et plus dur, puis le gauche, toujours beaucoup plus sensible et ayant tendance à se relever un peu sur le côté. J’ai honte de ma petitesse, et pourtant je suis curieusement excitée de vous montrer comment je suis en live sexy.

Mon propre mari arrive. Il ne sait pas que la caméra est allumée, diffusant sa séduction à un parfait inconnu que je n’ai jamais rencontré. Mon mari m’enlève mon pantalon. Je me tiens devant la caméra en tremblant dans ma culotte. Mon mari les enlève, toujours en prenant soin de moi avec tant d’amour. Je sens la caméra qui me regarde et à travers elle, vous aussi vous vous branlez quand vous apercevez pour la première fois mes poils pubiens non coupés.

Je prends une profonde respiration. Il n’y a pas de retour en arrière. Comment je dois me produire devant la caméra pour vous. Je fais signe à mon mari de s’allonger sur le lit. J’enlève sa chemise et son pantalon. En me plaçant à côté de lui pour ne pas bloquer la caméra de ma sexecam, j’enlève lentement son slip. Vous aussi, vous pouvez voir sa bite maintenant, très clairement. Je sais que tu n’aimes pas voir d’autres hommes, mais cette fois-ci, tu te sens étrangement intéressée. Après tout, la bite de mon mari est la SEULE bite que je ne laisserai JAMAIS entrer dans ma chatte.

Je place ma main gauche à la base de sa bite. Je l’enroule avec précaution pour que seuls les 5 premiers centimètres de sa bite soient visibles. Après tout, mon mari n’est pas aussi petit que votre beau pénis, loin de là. Je veux imaginer ce que cela ferait de caresser le vôtre. Seulement 5 pouces de spectacle. Ma main gauche ne serre pas et ne fait rien : elle couvre juste le milieu et le bas de sa queue et la maintient en place.

Mon mari a beaucoup de pré-cum coulant. Je n’utilise qu’un seul doigt, mon majeur, pour glisser sur sa bite. De haut en bas, lentement. D’un côté à l’autre, lentement. Je trace son gland, lentement. Je le regarde attentivement. Chaque mouvement de mon majeur est parfaitement visible pour toi aussi. En retournant sans cesse à son trou à pipi, mon majeur devient de plus en plus humide, glissant de plus en plus facilement sur son pénis, le frottant profondément dans sa fente, appuyant dans son trou à pipi comme pour essayer de le faire glisser. Je sais que vous vous branlez en me regardant faire. Souvent, je vous ai dit combien j’aimerais vous faire ça et vous regarder éjaculer en l’air. Seulement, maintenant, je le fais en ligne POUR vous durant le liveshow érotique.

À plusieurs reprises, mon mari a plaidé pour être soulagé. Je l’ai nié, me retenant jusqu’à ce qu’il se calme avant de reprendre mon travail manuel à un doigt. De temps en temps, je lui donne des claques sur ses testicules enflées pour lui rappeler ce que j’aime qu’il fasse à mes seins. Il gémit.

Il n’est pas juste de le maintenir sous un tel stress sexuel. Je regarde l’appareil photo et je souris. Je sais que vous vous branlez rien qu’en me regardant. Je chevauche mon mari et je me baisse. Lentement, vous pouvez voir ma chatte l’engloutir jusqu’au bout. Je m’assieds un instant sur lui, le sentant au fond de moi, sentant ses pulsations frapper mes ovaires.

Je me penche et je lui colle les mains au sol avec les miennes. Je ne veux pas qu’il touche mes tétons. Dès qu’il presse de toutes ses forces mes tétons, j’ai toujours un orgasme. Aujourd’hui, je veux attendre… pour toi.

Je me penche, écartant mes genoux le plus possible. Je veux que tu vois mon derrière. Je veux que tu vois mon anus. Je veux que tu vois comment la bite de mon mari entre et sort de moi, en faisant entrer et sortir mes lèvres fines comme un crayon.

Je veux que vous me voyiez, vous comprenez ?

Je veux que tu me regardes pendant que je baise mon propre mari. Je veux que tu vois ce qui me fait du bien. Je veux que tu nous regardes attentivement pour que lorsque tu décideras enfin de sortir avec moi pour de vrai, tu puisses me ravager avec un abandon inconsidéré.

JE VEUX QUE TU ME VOIES EN CAM SEXY!

Je suis tellement excitée que mes muscles pelviens et vaginaux se resserrent. C’est presque douloureux sur sa bite quand je fais ça. Et pourtant, cela l’empêche d’avoir un orgasme, à mon grand plaisir. Mes leçons et exercices de Kegel fonctionnent parfaitement !

Mon mari a du mal. Comme vous, il sait lui aussi qu’il m’est physiquement impossible d’avoir un orgasme clitoridien. Comme vous, il sait aussi que la seule façon pour moi d’atteindre l’orgasme est de me pincer les tétons de façon extrêmement forte et serrée. Il lutte pour libérer ses mains, pour faire courir ses doigts vers mes tétons. Je ne le laisse pas se libérer.

Mais je sais que vous aussi devez avoir la même anxiété que vous vous branlez en me regardant baiser mon propre mari. Je sais que toi aussi tu as besoin d’être soulagée.

Rapidement, je tourne en rond, toujours au dessus de mon mari, toujours à cheval sur lui, cow-boy inversé. Je vous montre ma nudité frontale dans la caméra. Je chevauche mon mari avec fureur et passion. Vous pouvez clairement voir mes maigres seins bouger de haut en bas juste un peu, autant que ces petits seins peuvent bouger. Sur la caméra, vous pouvez voir ma chatte pompée par la bite de mon mari. Vous souhaiteriez plutôt que ce soit votre joli pénis, mais vous savez que je ne vous permettrai jamais d’avoir des rapports vaginaux avec moi. cela vous rend encore plus sauvage de désir.

Toutes les bonnes choses ont une fin.

En un instant, je relâche la prise des mains de mon mari. Ils font la course pour attraper mes deux tétons de toutes ses forces entre ses doigts.

Je crie.

Il s’assoit derrière moi, mes tétons bien serrés dans sa main.

Je crie encore et encore.

Sur la caméra, vous pouvez voir la bite de mon mari en train de convulser violemment. Vous savez qu’il éjacule de nombreux litres de sperme au fond de ma chatte.

Je crie toujours.

Je me penche pour toucher presque mes orteils. Cette position donne à mon mari une pénétration maximale. J’ai l’impression que son pénis palpite en moi, jusqu’à la gorge.

Mes cris se transforment en gémissements.

Mes gémissements se transforment en soupirs.

Je suis aussi molle qu’un chiffon.

Je tombe et je me couche dans les bras puissants de mon mari.

Le dernier son que j’entends est celui de l’ordinateur portable qui annonce : “Tu as du courrier.”

Je souris.

Je n’ai pas besoin de regarder.

Je n’ai pas besoin de lire mon courrier.

Je sais que c’est un message de votre part.

Je sais que vous êtes heureux de m’avoir regardé.

Et que vous allez utiliser le corps de votre femme pour me baiser à la place.

Je m’endors. Mes rêves sont un mélange de jalousie intense que tu la baises et que tu m’as rendu très heureux en me regardant baiser mon propre mari pour toi.

Sexe cam avec une salope

© Copyright 2019 https://www.sexcorrect.com/ - Tous droits réservés