Cam torride avec une femme

Femme sexy & nue en cam

J’encule une maman sexy pour la première fois

Cela fait donc un an ou deux que nous avons fait l’amour et ces moments n’ont été rien d’autre qu’une période extraordinaire pour nous deux. J’ai enfin réalisé un de mes fantasmes et je ne l’aurais fait qu’avec toi car nous nous connaissons si bien et nous nous entendons si bien. Et savoir ce que nous aimons au lit. Et personne ne connaissait notre secret à part nous.
C’était en octobre et juste avant les vacances d’automne pour tout le monde. Beaucoup d’enfants n’étaient pas à l’école et beaucoup sont partis en vacances. Ma soeur organisait une fête d’anniversaire ici, chez nous, et elle vous a invités. J’étais dans ma chambre en train de jouer à un jeu et ma porte était ouverte et je pouvais entendre ma soeur dire à ma mère qui elle invitait et elle a mentionné votre nom et quand j’ai entendu que j’étais plus attentif à la conversation, ma soeur a dit que vous alliez venir et faire un peu de votre salsa. Et quand j’ai entendu cela, je n’ai pensé qu’à la fois où tu as fait de la salsa chez toi quand j’étais là et puis après ça, nous avons eu des rapports sexuels intimes très chauds qui m’ont fait exploser de joie avec des orgasmes époustouflants. Une expérience que je n’oublierais jamais de ta part. J’étais donc un peu nerveuse de te voir parce que je sais que tu es peut-être encore avec ton petit ami, donc je sais que je ne vais rien gâcher parce que je respecte tes relations. Mais ce serait si difficile de ne pas te regarder parce que tu m’attires tellement.
Alors je me suis dit d’être moi et de ne rien rendre gênant. Et je m’en sortirais bien.
C’est samedi matin, le jour de la fête d’anniversaire. Il allait être 9 heures du matin et la fête n’a pas commencé avant 17 heures. Alors ma mère, mon père, ma sœur et quelques uns de ses amis ont tout préparé ici, ils ont aussi fait la cuisine et préparé des plateaux de nourriture. Je me suis levée, j’ai pris une douche et je me suis préparée pour la journée. Et j’ai entendu dire que tu étais en route. Environ 15 minutes plus tard, tu t’es arrêté dans notre cour. J’ai entendu mon père ouvrir la porte et vous accueillir, tout le monde vous a salué et je suis entré dans le salon et ma soeur a dit “Theres bubba”. Et tu t’es retourné, tu as souri et tu as dit “Awhh jaacob !” et tu m’as serré dans tes bras. Et tu sentais si bon comme toujours et j’ai eu tes cheveux sur le visage après t’avoir serrée dans mes bras et j’ai aimé ça pour certaines raisons. Et j’ai dit : “C’est sympa de te voir Victoria !”
Et après tout ça, les filles, vous avez commencé à travailler sur la nourriture et tout ça. Je suis sortie et j’ai aidé mon père à nettoyer davantage et à installer le grill, les tables et tout ça.

Après une bonne heure ou deux, je suis revenu à l’intérieur et j’étais tout sale après avoir pris une douche, alors je suis retourné à l’intérieur et j’ai nettoyé à nouveau. Ma mère et mon père ont oublié des choses au magasin et nous allons courir le chercher, et la ville était très occupée. Et ma sœur et ses amies retournaient chez elle pour se préparer. Je suis sortie de la salle de bain et vous m’avez vue entrer dans ma chambre avec juste une serviette autour de moi. Tu as eu des souvenirs de nous en train de faire l’amour quand tu m’as vu avec une serviette autour de moi et que tu as juste souri en faisant de la salsa. Je ne voulais pas encore m’habiller, alors j’ai juste mis une chemise et un de mes pantalons de jogging. Je suis sorti et je t’ai vu me regarder et tu as souri et mais ta lèvre. Et ça avait l’air si chaud. Et ce que tu portais était comme une allumeuse ou quelque chose comme ça parce que je voulais te marcher dessus de la tête aux pieds parce que tu avais l’air si bien. Tu avais les cheveux un peu bouclés et tu portais ce rouge à lèvres rose clair. Tu portais une robe/jupe slim bleu foncé et des épaules fixées sur tes bras au lieu de la partie supérieure de ton épaule et ton décolleté était un peu visible et la tenue se terminait à mi-cuisse mais tu portais des jambières ou des bas. Et vous portiez de hautes bottes en cuir. Tu t’es toujours bien habillée, mais tu t’es aussi toujours habillée de façon sexy pour d’autres raisons…
Mais je ne pouvais pas me contrôler en ne te regardant pas. Et tu sentais que je te regardais et tu aimais ça. Tu as eu ce sentiment. Tu sentais l’énergie que tu recevais de moi quand tu étais toujours près de moi. Alors je suis allé m’asseoir sur le canapé et j’ai regardé YouTube sur mon téléphone pendant que vous étiez dans la cuisine. Et quelques minutes plus tard, ma mère et mon père m’ont dit qu’ils allaient chercher d’autres choses au magasin, alors ils sont partis. Et juste après, ma soeur m’a dit qu’elle partait et que vous alliez rester ici pour finir la salsa. Et j’étais vraiment cool. C’était calme dans la maison parce qu’il n’y avait personne d’autre que toi et moi. Et pas d’enfants. J’ai marché dans la cuisine pour aller chercher de l’eau et nous nous sommes regardés en souriant. Et tu as dit : “Alors, comment ça va Jacob ?”
Et j’ai répondu : “Je vais bien, je travaille un peu et je me détends à la maison. Et toi ?
Et tu as dit : “Ouais, j’ai vu que tu avais un travail ! C’est super pour toi et j’ai été bien aussi, juste occupé par le travail aussi. Ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu et tu as l’air de devenir de plus en plus beau !
Et j’ai dit : “Ce n’est jamais mauvais si tu es occupé par ton travail. Ça fait passer les jours plus vite haha. Et je sais qu’on ne s’est pas vu depuis qu’on, tu sais… a fait l’amour… Et vraiment !? Je pense que je suis la même hahaha et que tu es toujours aussi belle Victoria.”
Et quand j’ai dit que tu souriais et que ta lèvre inférieure souriait lentement et que tu espérais que je ne le voyais pas, mais je l’ai vu.
Et tu as dit : “Oui, j’aime bien quand je suis occupée au travail, ça passe plus vite et j’ai l’impression d’être prête pour une bière après, haha mais la plupart du temps je suis prête à aller au lit, tu sais que j’aime mon sommeil. Et oui, je me souviens de ces deux nuits où nous avons traîné ensemble pour la dernière fois et où nous avons fait l’amour de façon incroyable. Je m’en souviens encore comme si c’était la nuit dernière Jacob. Je sais que je vous ai fait vivre d’autres expériences que vous n’oublierez jamais. Je ne veux pas paraître si personnel, mais es-tu sorti avec quelqu’un après que nous ayons fait cela ou non ? Comme je l’ai dit, je ne veux pas en venir aux questions personnelles.

Et j’ai dit : “Moi aussi, je prends une bière ou deux en sortant du travail ! Et oui, c’était une nuit incroyable avec vous ces deux nuits. Tu m’as donné le meilleur sexe que j’ai jamais eu pour la deuxième fois avec toi. J’y pense parfois quand je suis seule à la maison et que je regarde les photos que tu m’as envoyées ou que je regarde les photos pornos de belles positions sur le site web de tumblr auquel tu m’as envoyé un lien et que je m’imagine que toi et moi faisons la même chose. Personne ne me fera jamais part des expériences que vous avez partagées avec moi et j’ai de la chance d’en faire l’expérience parce que je ne pensais pas que cela arriverait. Et non, je n’ai jamais eu de rendez-vous ou de relations sexuelles avec qui que ce soit. Cela fait un an ou deux que je n’ai pas fait l’amour, et c’était avec toi. Ça fait un moment, Victoria haha.”

Et tu as dit : “On n’est pas pareils, alors haha. Et toutes les fois où on a couché avec Jacob, ça m’a vraiment donné envie de t’avoir de plus en plus. Tu es si jeune et c’était juste une grande excitation pour moi, tu m’as donné des orgasmes incroyables et chaque fois que nous avons recommencé, tu as su comment me faire plaisir. Non seulement je vous ai fait vivre une expérience que vous avez également apprise. Et tu as pensé à moi ? Et ce site web a de bonnes idées haha. Et tu as toujours ces photos, hein ? J’espère que tu ne les montreras jamais à personne. Et je n’aurais jamais pensé que je pourrais faire l’amour avec toi. Mais je ne me sens pas mal parce que j’ai toujours ressenti un lien étroit avec toi. Mais ce que nous avons doit être un secret. Personne ne doit le savoir. Et ce n’est pas grave si tu n’es sorti avec personne. Tu n’as pas à te sentir mal à propos de ce Jacob. Et je n’arrive pas à croire que la dernière fois que tu as couché avec moi, c’était avec moi. Donc ça fait un moment, Jacob.

J’ai dit : “Oui, après notre premier rapport sexuel, je savais que tu me désirais davantage parce que toutes les choses que tu m’as faites et qui montraient que tu voulais plus et j’ai vraiment aimé ça. Et ça m’a rendu fier de pouvoir te faire avoir des orgasmes incroyables. Et qu’est-ce que je peux dire que j’ai appris du meilleur haha et oui il y a eu quelques fois où j’ai pensé à toi la nuit et regardé les photos que tu m’as envoyées. Je n’ai pas pu m’en empêcher. Et vous avez ma parole que je ne montrerai jamais à personne ces photos qui ne sont que pour moi. C’est une promesse. Et oui, je n’ai jamais pensé que mon fantasme se réaliserait, mais surtout que ce fantasme se réaliserait avec toi. Et j’ai tellement de chance. Et personne ne le saura jamais. Et Yepp, ça fait un moment que je n’ai pas eu d’action haha mais que dire de la dernière fois, c’était incroyable !

Et pendant que nous avions cette conversation, tu terminais la salsa. Tu faisais attention à ce que tu découpais pour que tes yeux ne soient pas sur moi tout le temps et j’étais contente parce que je commençais à avoir la trique et avec mon pantalon de jogging, ça se remarquait. J’ai donc essayé de le cacher parce que, comme je l’ai dit, je ne voulais pas que ce soit gênant d’être avec toi, mais nous parlons de la dernière fois que nous avons traîné ensemble et de ce que nous avons fait. Alors que pourrait-il se passer d’autre ?

Et tu as dit “Jacob, c’était vraiment sexy que tu me fasses avoir des orgasmes multiples”. Comme si avoir ça d’un jeune homme comme toi était si sexy. Et je suis flatté que tu penses à moi quand tu es d’humeur. J’ai toujours aimé ça. Et de même pour moi, vous avez ma parole. Personne ne verra les choses dont nous parlons et que nous faisons les uns avec les autres : ce sont nos secrets. C’est un fantasme incroyable, c’est sûr Jacob”.

Et je ne pouvais pas rester là plus longtemps avec ma trique. J’ai donc commencé à marcher vers le salon et j’ai dit : “C’était vraiment génial de faire ça pour toi. Et bien sûr, vous êtes une femme tellement attirante, Victoria, c’est incroyable à quel point vous êtes belle. Ton petit ami est un homme chanceux. Tout ce qu’il peut vivre avec vous est une chance, si vous voyez ce que je veux dire, haha. Ima, va voir ce qui passe à la télé très vite”.

Et tu as dit “Awh merci beaucoup Jacob. C’est gentil de ta part. Et d’accord pour faire ça. J’ai presque fini ici.”

Et je suis allé m’asseoir sur le canapé et j’ai ajusté mon caleçon, mais ça n’a pas aidé. Alors je me suis assis et j’ai regardé la télé pour me changer les idées et me débarrasser de ma trique, mais ça ne marchait pas. Quelques minutes plus tard, vous êtes venu vous asseoir sur le canapé. Je pouvais voir tes jambes au coin de mes yeux et je voulais tellement regarder, mais je ne l’ai pas fait. Tu as vu que j’avais le match de football. Tu m’as regardé et j’avais l’air d’être nerveux ou quelque chose comme ça. Je pouvais te voir me regarder. Et tu as vu ma trique. Tu as souri.
Tu as dit : “Jacob, qu’est-ce qui ne va pas ?”
Et j’ai dit : “Rien, pourquoi ?”
Puis nous nous sommes regardés dans les yeux et tu as rampé jusqu’à moi sur le canapé. Comme sur la partie où tu t’assieds. Et j’étais comme en train de penser “oh merde” dans ma tête.
Tu as dit : “C’est quoi ce Jacob ?” et tu as posé ta main sur ma trique et tu l’as attrapée. Et dans ma tête, j’étais comme omg qui se sent si bien.
Et je t’ai regardé et j’ai dit “Je…Je…Je ne peux pas m’en empêcher Victoria. Ce que tu portes est comme une allumeuse pour moi. Et je ne peux pas contrôler comment ma bite devient dure. Je suis désolée d’avoir essayé de ne pas te mettre mal à l’aise, mais on a commencé à parler de notre relation sexuelle il y a quelque temps et en plus, tu es en couple et je te respecte pour ça et je ne veux rien gâcher. Je suis désolé, Victoria. C’est pour ça que j’ai dû venir regarder la télé.”

Tu as ri et tu as dit : “Tu viens de bégayer haha et je sais que ce que je porte est une taquinerie parce que je peux sentir que tu me matais quand je suis arrivé ici. Et le fait de parler de nos relations sexuelles m’a rendu un peu nerveux…”
Et puis tu t’es penchée et tu m’as murmuré à l’oreille : “Je suis célibataire depuis un petit moment maintenant. Et je suis tellement mouillé… J’ai envie de toi maintenant…” Et tu as embrassé ma joue.

Et j’ai dit : “Oh mon Dieu, vraiment pas de petit ami et tu me veux maintenant !?”
Et tu as dit “Mhmm je n’ai pas été avec quelqu’un depuis quelques mois maintenant. Et mhmmm jacob en ce moment avant que tout le monde ne rentre à la maison. Tu sais, la ville est très occupée, donc ta mère et ton père seront partis pour une bonne heure ou deux. Et ta soeur et tous ses enfants mettront un certain temps à se préparer. Juste toi et moi ici, seul Jacob…” Et tu massais ma queue et mes couilles dans tes mains sur mon pantalon de jogger.

Et je t’ai regardé et j’ai dit “Ok, c’est bien que ton célibat alors. Et oui tu marques un point. Mais Victoria, je t’ai fait nettoyer en bas et je voudrais une coupe quand je fais l’amour avec toi. Et aussi je n’ai pas de préservatifs sur moi.”

Et vous avez dit : “Ce n’est pas grave si vous n’avez pas de coupe. Je peux m’en occuper Jacob. Je me suis rasé les jambes hier soir, mais j’ai coupé ma chatte comme je l’avais fait avant quand on a fait l’amour. Ça va aller, Jacob. Et pourquoi voudrais-tu un préservatif jacob. Tu as éjaculé en moi, rappelle-toi que je suis fixe.
Et j’ai dit : “D’accord, je suis bien taillé après ça, et oh oui, ça ne me dérange pas si elle est rasée ou bien taillée. Et oui, j’ai oublié ça. Comment pourrais-je l’oublier ?

Et tu t’es allongé sur le côté droit de moi et tu t’es mis à mordre la trique à travers mes joggers. Je voulais juste enlever mes joggers et mes boxers, alors je me suis levé très vite et je les ai retirés. Ma bite est sortie et tu as adoré ce que tu as vu. Tu ne l’avais pas vue depuis si longtemps et tu avais hâte de la contourner avec ta bouche. Et tu as dit “Mmm putain de Jacob”.
Et j’ai dit : “Qu’est-ce que tu en penses, vu comme ça ?”
Et tu as dit : “Ta bite a l’air plus grosse que la dernière fois que je l’ai vue ou alors je ne l’ai pas vue depuis longtemps. Et les cheveux sont fins, Jacob. Ça ne me dérange pas du tout.”
Alors je me suis rabattue comme si j’étais normalement assise sur un canapé et tu t’es de nouveau allongée sur le côté droit. Et tu m’as embrassé sur le ventre et tu as fait courir tes mains de haut en bas sur mes jambes pendant que je les écartais un peu. Et puis tout d’un coup, j’ai senti le bout de ma bite entrer dans ta bouche et ça m’a fait du bien. Et tu l’as sucée très fort pendant quelques secondes et tu as ramené ta tête en arrière, et ma bite est sortie de ta bouche et a fait ce bruit. Tu sais que j’ai adoré ça et ça m’a fait un bien fou. Tu as tourné la tête, tu m’as regardé et tu as souri.
Je t’ai dit “Suce cette bite, Victoria”.
Et puis tu as léché ma tête, ma bite, lentement jusqu’à mes couilles, tu les as aspirées dans ta bouche et tu as fait la même chose et oh mon Dieu, c’était si bon. Et tu as dit : “Jacob, ça a tellement bon goût. Ça m’a manqué de savoir à quel point c’était bon”.

Je savais que j’allais me faire sucer par toi. Tu as attrapé ma bite et tu as commencé à la caresser, puis tu as craché dessus et tu l’as massée tout autour, tu as commencé à la caresser et tu m’as regardé en la caressant, puis tu t’es tourné vers ma bite, alors j’ai attrapé tes cheveux et je les ai tenus à l’écart de ton visage et tu as mis ma bite dans ta bouche et tu as commencé à la sucer comme tu l’aimes et ça m’a fait tellement de bien. Tu l’as sucée gentiment, lentement mais fort, et je sentais que tu en mettais de plus en plus dans ta bouche jusqu’à ce que ta bouche se retrouve dans mes couilles. Tu m’as donné une gorge profonde et tu as gardé la tête baissée, c’était incroyable et j’ai gémi ton nom. Puis j’ai lâché ta tête parce que je n’en pouvais plus. Tu as continué à me sucer encore et quelques fois, je te tiens la tête et je commence à enfoncer ma bite dans ta bouche comme si je la baisais. Tu as bâillonné quelques fois et j’aime entendre quand tu fais ça. Puis tu t’es mis par terre entre mes jambes, tu m’as regardé dans les yeux et tu as commencé à me lécher les couilles et à monter et descendre le long du manche de ma bite. Tu es tellement sexy en le faisant et je penche la tête en arrière parce que je n’arrive pas à croire que je suis en train de vivre ça encore une fois. Tu as continué à me sucer de plus en plus et avant que ce soit mon tour de te rendre la pareille, je me suis levée. Tu étais toujours à genoux. J’ai attrapé tes cheveux et ma bite dans mon autre main et j’ai mis dans ta bouche des boules profondes que j’ai ensuite retirées. J’ai continué à faire ça plusieurs fois, puis je l’ai mise dedans et j’ai commencé à te baiser la bouche. Je me sentais si bien et en plus je te regardais en bas pendant que tu me regardais en haut. Je voulais te goûter maintenant. Tu t’es levé, tu as enlevé ma chemise et tu as commencé à m’embrasser. J’ai attrapé tes seins et tes fesses et ça faisait tellement de bien dans ce que tu portais. Je t’ai fait tourner et je t’ai tiré contre moi en te serrant les seins et tu as continué à caresser ma bite derrière toi avec une de tes mains. J’ai retiré tes bretelles de ta robe et j’ai tiré tes seins pour qu’ils puissent pendre et ils étaient si doux et si gros que j’ai manqué de les sentir et de voir tes tétons parfaits. J’ai continué à jouer avec eux et à les embrasser sur le côté de ton cou en te taquinant. Puis j’ai glissé ma main entre tes jambes et je me suis massé sur ta culotte. Tu ne plaisantais pas en disant que tu étais mouillée. J’ai remonté ta robe et j’ai vu que tu portais un string assorti et que c’était un string sexy. Je t’ai fait te retourner pour me faire face et je t’ai embrassé, puis je me suis agenouillé et ta chatte était juste là dans mon visage. J’ai levé les yeux vers toi et j’ai mis mon nez sur ton string et je l’ai senti et ça sentait si bon. Je sentais le jus de ta chatte sur mes lèvres. Puis je t’ai dit de t’asseoir. Tu as fini par porter des bas noirs en nylon et j’ai couru le long de tes jambes lisses et sexy, puis je t’ai embrassé sur ton string, directement sur tes lèvres. Puis je l’ai léchée et j’ai fait passer ton clitoris à travers le string et ça t’a fait mordre la lèvre. J’ai attrapé le string par les hanches, je l’ai remonté le long de tes jambes et je me suis assis sur le côté. Je t’ai fait placer tes cuisses sur mon épaule et tu m’as dit : “Goûte ma chatte, Jacob. Mange-moi, s’il te plaît !”

Et je t’ai regardé et j’ai léché le fond de ta chatte et j’ai poussé ma langue à l’intérieur de toi un peu puis jusqu’à ton clitoris et je l’ai déplacée dans un mouvement circulaire avec ma langue et je l’ai sucée. Et ça t’a rendu fou. Tu gémissais et tu disais “omg yes jacob !”

Et j’ai dit “Mon Dieu Victoria, ton jus de chatte a tellement bon goût que c’est comme dans mes souvenirs.”
Alors j’ai continué et j’ai commencé à te lécher les lèvres et à les sucer chacune et à faire des allers et retours. Je veux m’assurer que j’ai apprécié chaque partie de ta chatte. C’est tellement bon. Tu as attrapé ma main et sucé deux de mes doigts et de là, je les ai glissés en toi gentiment et lentement et j’ai commencé à sentir tout autour de ta chatte humide et c’était si bon. J’avais hâte d’être à l’intérieur de toi. J’ai commencé à te doigter un peu plus vite, j’ai léché ton clitoris et j’ai fait ça pendant un moment. Tu gémissais et tu me maintenais la tête baissée et tu me serrais la tête avec tes cuisses à cause du plaisir que je te donnais. Je t’ai senti trembler, alors j’ai su qu’il était temps. J’ai continué et j’ai dit “Allez, Victoria jouis pour moi ! Jouis sur mon visage”.
Et tu as gémi sur mon nom “JACOBBBB OUI OH MA..MMMM OUI !”
Et j’ai continué à aspirer tous tes sucs de sperme de ta chatte mouillée. Tu m’as remonté et embrassé pour que tu puisses te goûter. Et après ça, tu as attrapé ma bite et tu as dit “Baise-moi Jacob”.
Alors j’ai giflé ma bite dure sur tes lèvres de chatte pour te taquiner, puis j’ai glissé le bout et je suis ressorti. Le regard que tu me lançais me suppliait d’être en toi. Alors je t’ai regardé et je l’ai glissé lentement en boules profondes pendant que nous restions en contact visuel et c’était tellement humide et chaud à l’intérieur de toi que je ne pouvais pas décrire ce sentiment. Ta bouche s’est ouverte quand je suis entré en toi et tu as incliné ta tête en arrière. J’ai dit “Victoria, tu te sens si bien”.
Et tu as incliné ta tête en arrière et tu m’as regardé et tu as commencé à te masser la chatte. J’ai commencé à entrer et à sortir de toi d’une manière régulière. J’ai tenu tes jambes ouvertes et j’ai commencé à aller plus vite. Tu gémissais tellement et tu en profitais autant que moi. C’était tellement chaud de voir tes seins rebondir à chaque fois que mon corps te frappait quand je rentrais en toi. On avait ce bruit de claquement de peau quand je te baisais. Et tu peux sentir mes couilles te gifler.
J’ai continué à te baiser gentiment et profondément et tu étais prêt à jouir à nouveau. Tu as dit : “Oh putain de Jacob, tu vas encore me faire jouir ! Oh oui !! N’arrête pas !”
Alors j’ai gardé le rythme et je t’ai attrapé par le cou, je t’ai regardé dans les yeux et j’ai dit “Ouvre ta bouche de salope !”
Et ton gémissement s’est calmé avec ta bouche ouverte et tu as continué à me regarder dans les yeux pendant que je te baisais et j’ai dit “Ouais viens jouir bébé !”
Et tu as attrapé mon bras que je tenais ton cou très serré et tu es sorti en gémissant “OOOOOOHH… JACOBBBB JE JOUISSS OH MON DIEU !!”
Ta chatte est devenue si humide et c’était si bon avec tous tes sucs autour d’elle à l’intérieur de toi. Tu reprenais ton souffle pendant que je te poussais lentement maintenant.
J’ai sorti ma bite et je suis monté sur le canapé en plein dans ton visage et tu as commencé à me sucer la bite pour récupérer tous les sucs de ta chatte. Tu as adoré le goût.
Je t’ai dit : “Comme je n’ai pas fait l’amour depuis un moment, j’ai l’impression de me rapprocher de l’orgasme de Victoria.”
Et tu as dit : “C’est bon, juste du sperme dans ma bouche. Je veux goûter à ton “sperme jacob”.”
Et j’ai dit : “Mmm, vilaine fille !”

Et tu t’es retourné dans le canapé pour que je puisse te baiser en levrette. Je t’ai giflé le cul et je suis descendu te bouffer la chatte par derrière pendant quelques secondes. Je savais que j’allais bientôt me casser parce que je suis tellement Horney et ça fait un moment. Alors j’ai attrapé ta hanche et je t’ai tiré vers l’arrière et j’ai glissé ma bite en toi. Puis tu as commencé à me ramener ta chatte, alors tu me baisais. J’ai juste regardé et j’ai giflé tes fesses. En voyant ma bite entrer et sortir de toi, j’avais l’air si chaud que j’ai eu envie de jouir encore plus vite. Mais j’ai dû contrôler mon orgasme pour pouvoir profiter de cette position en levrette avec toi. Je regardais ton trou de cul et j’ai toujours voulu le masser avec mon pouce. J’ai donc mouillé mon pouce et j’ai commencé à le masser. Et ça t’a fait du bien. Puis, au bout d’un moment, tu m’as regardé et j’ai attrapé tes hanches et je t’ai tiré vers l’intérieur et j’ai commencé à te baiser gentiment et profondément. C’était si bon et mes couilles te tapaient le clitoris chaque fois que je rentrais en toi.
J’ai fait ce rythme pendant 2 ou 3 bonnes minutes et j’ai commencé à sentir que mon orgasme allait arriver. Grâce à mon gémissement, tu savais que j’allais jouir. Tu t’es retourné vers moi et tu as dit : “Tu es prête à jouir, Jacob ?”
Et j’ai dit : “Oh oui… Oh, c’est tellement bon. Oh Victoria, prépare-toi !”
J’étais là et j’étais prête à jouir pour toi. Je t’ai poussé un peu plus et j’ai dit “OH VICTORIA !!”
Et tu as dit “Mmm oui Jacob, donne-moi ton sperme !!”
J’ai sorti ma bite et je l’ai serrée, tu t’es retourné et tu t’es mis à genoux. J’ai attrapé ta tête, j’ai mis ma bite dans ta bouche et j’ai juste lâché mon sperme dans ta bouche pendant que je te regardais dans les yeux et que tu te retournais. Tu pouvais sentir ma bite palpitante qui tirait tout mon sperme dans ta bouche. C’était si bon et tu aimais ma charge chaude dans ta bouche. Tu n’arrêtais pas de le sucer et je bougeais et je tremblais parce que c’était si bon.
Puis tu as sorti ma bite et tu as ouvert ta bouche et j’ai pu voir tout mon sperme blanc dans ta bouche. Et j’ai beaucoup joui. Ta bouche en était pleine. Et puis tu as fermé ta bouche et tu l’as avalée. Puis tu as attrapé ma bite et tu as eu tout le reste sur les côtés et plus tout le reste du sperme sur ton menton. C’était tellement chaud de te voir faire ça et j’étais toujours aussi dur.
Tu as dit : “Mmmm c’était si bon et c’était beaucoup de sperme et c’était épais aussi. C’est une bonne bite !”
Et j’ai dit : “Je ne me suis pas masturbée depuis une semaine, alors tout ce sperme s’est accumulé et je crois que ça valait le coup. Mon Dieu, Victoria, tu es si méchante et j’adore ça !”

Et tu as dit : “Mmm oui, je suis content que tu m’aies donné un gros chargement ! Et je parie que tout ce sperme se sentirait si bien en moi aussi ! Mmm je ne peux pas imaginer !”
Et j’ai dit : “J’aime jouir en toi, Victoria, ça fait tellement de bien !”
Et tu t’es levé et tu m’as dit de m’asseoir sur le canapé, alors je l’ai fait. Puis tu m’as dit : “J’aime que tu aies toujours du mal après avoir eu un orgasme. C’est tellement excitant pour moi et ça me donne envie de plus. Je vais te monter jusqu’à ce que tu jouisses en moi, Jacob. Je veux que tu sois en moi à nouveau.”
Alors tu t’es mis sur moi, j’ai tenu ma bite en l’air et tu t’es assis dessus lentement et ça m’a fait du bien. Tes seins étaient dans mon visage, alors j’ai commencé à les presser et à sucer tes tétons pendant que tu commençais à m’écraser la bite. Ça m’a manqué d’avoir mon visage entre tes seins et je les aime tellement ! Tu as commencé à me pousser de haut en bas sur ma bite. Tes seins ont commencé à rebondir et tu t’es mise à gémir. Je sais que tu voulais déjà mon sperme, je pouvais le voir dans tes yeux. Et tu allais obtenir ce que tu voulais. Tu as commencé à me chevaucher plus vite et je me suis accroché à ton cul pendant que tu me baisais. Il y avait tellement de jus sur ta chatte et sur ma bite que tu as joui. Ça rendait la sensation encore plus agréable, comme quand on faisait l’amour avant. Au bout d’un moment, j’ai commencé à monter en flèche pendant que tu descendais pour pouvoir entrer en toi plus fort et plus profondément. J’ai dit : “Tu te sens si bien, Victoria, oh mon Dieu !”
Et tu as dit “Mmm putain Jacob !”

Et j’ai commencé à prendre le relais et je t’ai donné tout ce que j’avais et je t’ai baisé jusqu’à ce que je sois prêt à jouir. Après quelques minutes, je l’ai senti venir. J’ai dit “Mmm je suis prête Victoria !”
Et tu as dit “Mmm, remplis ma chatte, Jacob ! Jouis en moi !”
Après quelques poussées, j’ai dit : “OHH YEAHH IM CUMMING VICTORIA !”
Et j’ai arrêté de te frapper et tu t’es mis à moudre et à rebondir plusieurs fois que je jouissais. Tu as aimé la sensation de mon sperme en toi. Tu as dit : “Ohhh je peux sentir ton sperme chaud en moi Jacob. C’est si bon mmmmm !”
Et je n’ai rien pu faire parce que l’orgasme était si bon et en plus tu me baisais encore lentement, alors j’ai juste gémi et regardé tes seins et ta chatte. Après ça, tu t’es levée et on a regardé tous les deux ma bite qui sortait de toi et un peu de mon sperme est sorti de ta chatte sur tout mon ventre. Tu étais au-dessus de moi en train de doigter ta chatte et de laisser tout le sperme tomber dans ma bite et mon ventre.
Et tu as dit : “Putain, tu as encore beaucoup joui, Jacob. Ma chatte est remplie de sperme.”
Et j’ai ri et j’ai dit : “Mmmm eh bien, qu’est-ce que je peux dire, tu me donnes des orgasmes époustouflants, Victoria. Et tu te sens si bien !”
Et tu as souri et tu t’es couchée par terre et tu t’es mise à sucer et à lécher tout le sperme que j’avais et tu l’as avalé. Tu as dit “mmmm ça a tellement bon goût. Merci encore Jacob pour ça !”
Et j’ai dit “Mon Dieu, tu es si sexy en faisant ça et n’importe quand pour toi Victoria.”
Après que tu m’aies enlevé tout le sperme, on s’est tous les deux levés et on a réparé le canapé et j’ai vaporisé du fabreez sur le canapé pour qu’il ne sente pas le sexe. Puis nous sommes allés tous les deux dans la salle de bain. J’allais prendre une autre douche, mais tu as juste arrangé ta tenue et tes cheveux. Tu as remis tes seins dans ta robe, puis tu as remonté tes bas de nylon pour les réparer correctement. Et puis tu as dit : “Tiens, tu peux garder ce string de mon jacob.”
Et tu es allée le placer sous un de mes oreillers dans ma chambre. Puis tu es revenu et tu as réparé un peu de ton maquillage. Maintenant je sais pourquoi tu ne voulais pas que je te jouisse sur le visage parce que je ne voulais pas tout gâcher. La seule chose que tu dois réparer, c’est ton rouge à lèvres que tu portais dans ton sac à main. Ensuite, tu es retournée à la cuisine et tu as trouvé autre chose à faire pour les idées de nourriture.
Mais ensuite, j’ai décidé de me faire une coupe avant de sauter dans la douche. J’ai donc sorti ma tondeuse et j’ai nettoyé en bas. J’étais encore dur. Et ça avait l’air bien et je suis sûr que ça vous plairait. Je suis donc sortie et je suis allée à la cuisine pour te montrer. J’ai dit : “Victoria regarde, comment ça se présente ?”
Et tu as dit : “Ooooo j’aime ça ! Il a l’air plus grand et je n’arrive pas à croire que tu sois encore aussi dur.”
Et j’ai dit : “Je sais qu’il a l’air plus gros haha et je sais que tu me connais, je suis toujours dur pendant un moment après qu’on a fait l’amour. J’espère que ça va s’arrêter avant que mes parents ne rentrent à la maison.”
Alors j’ai sauté dans la douche et je me suis lavé tout le corps parce que ça sentait le sexe. Et j’avais tous tes jus sur moi. Je suis sortie, je suis allée mettre mes mêmes vêtements et je me suis assise sur le canapé. Et quelques minutes plus tard, mes parents sont rentrés à la maison. C’est comme si on avait tout planifié à la perfection. Ils sont entrés et vous avez parlé pendant que j’allais chercher les courses dans la voiture. Et après ça, vous êtes partis pour rentrer chez vous. Vous leur avez dit au revoir et vous êtes venus me dire d’acheter, vous m’avez donné un baiser sexy et vous avez attrapé mon accroupissement.
Et tu as dit : “On se voit plus tard dans la journée et baissez d’un ton. Je ne peux pas me promener ici avec la trique”.

J’ai ri et j’ai dit : “D’accord, mais ne portez rien de sexy maintenant”.
Et tu as dit : “Ne me dis pas ce que je ne dois pas porter. Si je porte quelque chose de sexy, tu devras faire avec et souffrir avec cette érection dans ton pantalon.”
J’ai souri et j’ai dit : “D’accord, je vais faire de mon mieux pour ne pas bander, hahaha !”
Et tu t’es retourné et tu es parti, je t’ai giflé et ma mère et mon père étaient dehors, ils n’ont rien entendu.
Plus tard dans la soirée, tu es venu à la fête et tout s’est bien passé. Tu portais quelque chose de beau et de joli et bien sûr je te regardais, mais nous avons agi normalement et c’était une bonne nuit. Nous ne nous sommes pas du tout taquinés. Puis tout le monde est parti et c’était fini.
….
Puis quelques jours plus tard, tu m’as envoyé un SMS avec une photo de toi étalant tes lèvres de chatte et disant que tu avais encore un peu de mon sperme en toi. Et j’étais au travail et j’ai eu du mal à voir ça. Parce que c’était juste un hasard.
Alors je t’ai répondu en disant : “Hmmm, c’est très joli, qu’est-ce que tu fais en ce moment ?”
Et tu as dit : “Je me fais plaisir. Je suis seule à la maison et je pense à toi Jacob.”
Et j’ai répondu : “Mmm, j’aimerais être là pour toi et faire le plaisir pour toi. Ma bite est dure en ce moment.”
Et tu as répondu : “Mmm, laisse-moi voir ça !”
Et je suis allé aux toilettes, j’ai pris une photo et je l’ai envoyée.
Tu as répondu : “Oh wow, tu es au travail ? Et Mmm j’aimerais que ce soit en moi en ce moment Jacob.”
Et j’ai répondu : “Oui, je suis au travail mais tu m’envoies un texto juste à temps parce que je suis en pause. Et je sais que j’aimerais être là en ce moment pour te le donner”.
Et vous avez répondu “Quand est votre prochain jour de congé Jacob ? Peut-être que tu pourras me le donner à ce moment-là…”
Et j’ai répondu “Le samedi et le dimanche. Et tu es sérieux ? Je peux faire ça pour toi !”
Et tu as répondu : “Hmmm c’est parfait parce que personne ne sera à la maison ce week-end et je n’ai pas de projets. Tu veux venir passer la nuit avec moi Jacob si tu n’as rien de prévu ?
Et j’ai répondu : “Oui bien sûr !! Tu sais que je n’ai rien de prévu. Je resterais probablement à la maison et je jouerais aux jeux vidéo si cela n’arrivait pas.”
Et tu as répondu : “D’accord, ça me paraît bien ! ! J’ai un cadeau pour toi ;)”
Et j’ai répondu : “Mmm, j’ai hâte de venir chez toi. J’ai déjà hâte au week-end”.
Et tu as répondu “Pareil pour moi, Jacob. Tu peux me faire une faveur ?”
Et j’ai répondu : “Oui, qu’est-ce que c’est ?”
Et tu as répondu “Je sais que nous venons de faire l’amour et je suis sûr que tu m’en veux encore plus maintenant, mais essaie de ne pas te masturber toute la semaine. Laisse-le se développer jusqu’à samedi et tu pourras me donner un gros coup de main à nouveau. La première fois que tu es venu dans ma bouche chez toi, c’était si gros. J’aimerais bien avoir ça en moi quand tu viendras.”

Et j’ai répondu “Hmmm oui, je peux faire ça pour toi Victoria”.
Et après cela, tu m’as envoyé une photo de tes seins et une autre de tes fesses avec un string.
Et j’ai répondu : “Omg, voir ça me donne envie de faire un masterbate, c’est tellement taquin, Victoria. Vilaine fille !”
Et tu m’as répondu : “Haha Ima te taquine toute la semaine Jacob. Garde cette bite dans ton pantalon et ne te branle pas. Et devine quoi. Je veux te demander quelque chose.”
Et j’ai répondu : “Je ne me branlerai pas, mais envoie-moi autant que tu veux. J’adore les photos que tu m’envoies. Et oui, allez-y.”
Et vous m’avez répondu : “D’accord, je vais le faire, c’est sûr ! Et je veux dire que quand on a fait l’amour, j’ai senti que tu me frottais les fesses… Je sais que je t’ai dit que j’ai fait de l’anal et parfois j’aime ça mais la plupart du temps je n’en fais pas et j’ai généralement réussi à m’en sortir. Et j’ai senti que c’est ce que tu voulais faire puisque tu le frottais. Je me sentais bien avec ce que tu me faisais. Et comme ta bite a la taille parfaite pour moi, j’ai pensé que je pourrais te demander si tu voulais essayer l’anal avec moi, Jacob. Seulement si tu es d’accord avec ça.”
Et j’ai répondu “pendant que je te frottais le cul, je ne pensais pas à l’anal, mais j’y ai pensé, mais je sais que tu ne voudrais probablement pas essayer. Mais oui, pour être honnête, ça ne me dérangerait pas d’essayer avec toi, Victoria. Je veux dire que j’ai beaucoup essayé avec toi et passer à l’étape suivante ne serait pas une mauvaise idée. Dis-moi juste ce que je dois faire quand nous en serons arrivés là, quand je viendrai. Ce serait pour moi une autre expérience extraordinaire que je n’ai jamais faite auparavant avec quelqu’un et le faire avec toi sera extraordinaire”.
Et vous avez répondu : “Ok, oui, je peux définitivement vous dire ce que vous voulez faire. Et nous allons d’abord y aller doucement. Et croyez-moi, c’est un sentiment formidable pour les mecs d’être dans le cul d’une fille, mais la plupart du temps, ce n’est pas si bon pour les filles. Mais j’aime la perfection de ta bite, donc ça devrait être bien dans mon cul.”
Et j’ai répondu : “Tu prends les choses en main pendant un moment quand on arrive à l’anal 😉 et maintenant je suis excité d’être à nouveau à l’intérieur !”
Tu as continué à te faire plaisir et tu t’es fait jouir et tu t’es endormi. Et la semaine s’est écoulée à nous envoyer quelques textos parce que je sais que tu es très occupé au travail.
Le samedi soir est arrivé..
Tu m’as appelé et tu m’as dit que tu pouvais venir me chercher quelque part, alors je t’ai demandé de me retrouver au parc de villago. J’ai dit à mon père de me déposer là-bas et qu’un ami venait me chercher. Alors tu es arrivé, je suis entré, je t’ai serré dans mes bras et tu m’as embrassé sur la joue. Tu voulais aller à Chandler pour prendre quelque chose à manger, car nous n’en avons pas ici à Casa grande. Nous avons parlé et fait des choses en chemin. Nous sommes arrivés là où nous voulions manger.
Sur le chemin du retour, j’ai remarqué un sac. Je l’ai pris et tu as dit : “Oh oui, regarde ce qu’il y a dedans.”
Et je l’ai fait et j’ai sorti une petite bouteille de lubrifiant. Et c’était le bon genre de. Et tu as dit : “J’ai pris ça avant de te prendre. Je ne sais pas si on en aura besoin ou non, mais ça marche vraiment bien.”
Et je l’ai ouvert, j’en ai mis un peu dans le bout de mon doigt et je l’ai massé, et c’était vraiment glissant. J’ai aimé la sensation qu’elle a laissée sur mes doigts, alors je ne peux pas imaginer qu’on puisse l’utiliser pour autre chose. Vous aviez l’air d’avoir chaud en conduisant jusqu’à. J’ai donc mis ma main sur l’intérieur de votre jambe et j’espérais ne pas vous distraire de la conduite. Et tu t’es bien débrouillé.
Nous sommes finalement arrivés chez toi. Je savais ce qu’il était temps de faire et tu étais si prêt. Je pense que le fait de tenir ta jambe a dû t’exciter et que tu ne pouvais pas attendre qu’on arrive chez toi. J’ai passé la porte et tu l’as fermée, je suis allée à la cuisine et tu m’as attrapée et tu as commencé à m’embrasser. Et j’ai dit que tu étais déjà excitée. Tu m’as alors dit : “Va t’asseoir Jacob. Je vais mettre de la lingerie.”
Et j’ai dit : “Oooo oui ! Prends ton temps, Victoria, on a toute la nuit.”
Et tu as dit “Mhmmm oui on le fait !”
Alors je me suis assis sur le canapé et je t’ai attendu.

Environ dix minutes plus tard, j’ai entendu votre porte s’ouvrir. Et la porte de votre chambre est loin du canapé. Je t’ai vu sortir et ma mâchoire est tombée. Tu portais un soutien-gorge noir et rose. Un porte-jarretelles que tu portais sous un booty shorts en dentelle noir et rose assorti à ton soutien-gorge. Et des bas nylon noirs reliés à votre porte-jarretelles et des talons roses. Vous êtes restée là et vous vous êtes retournée plusieurs fois pour me regarder. J’étais sans voix. Je pense que c’est le cadeau que tu as dit que tu m’avais fait. Tu sais que j’aime la lingerie parce qu’elle met l’ambiance, mais nous étions déjà de bonne humeur et nous étions tous les deux excités.
Tu t’es approché de moi lentement jusqu’à ce que tu sois juste devant moi et tu t’es retourné pour que je puisse te voir de près. Tes fesses étaient si sexy dans les sous-vêtements que tu portais. Et tes seins ont l’air de jus comme toujours. J’avais l’impression que ma bite allait éclater à travers mon pantalon. Puis tu es retournée à ta porte et j’ai regardé tes fesses bouger de gauche à droite d’avant en arrière et ces jambes en nylons étaient si belles. Puis tu t’es retourné et tu as dit : “Viens ici Jacob…”
Alors je me suis levé et j’ai marché jusqu’à ta chambre. Je suis entré et tu étais couché sur le ventre sur le lit. Je me suis arrêté et j’ai regardé comme tu étais sexy sur le lit. Tu as fait ce mouvement d’entrée avec ton doigt. Je me suis donc approché du bord du lit et tu étais la hauteur parfaite pour me faire une fellation. Et c’est ce que tu voulais. Tu as déboutonné mon pantalon et tu as commencé à ouvrir ma fermeture éclair. Et j’ai aidé à baisser mon pantalon et tu pouvais voir le renflement de mon caleçon. Tu l’as embrassé et l’as léché pour me taquiner. Puis j’ai baissé lentement mon caleçon et ma bite est sortie et a touché ta joue et tu as gémi “mmmmm regarde cette bite dure”
Tu as attrapé mes couilles dans la paume de tes mains et tu les as massées, puis tu as embrassé le bout de ma bite sur la tête. Puis, avec l’autre main, tu as caressé ma bite après avoir craché dessus. Tu as dit : “Tu aimes ça ? Tu veux que je suce ta bite dure, Jacob ?”
Et j’ai dit en te regardant : “Oui ! S’il te plaît, suce-la, Victoria !”
Et tu l’as mise dans ta bouche et tu as commencé à la sucer gentiment et lentement. C’était tellement bon. J’ai enlevé ma chemise et je voulais déjà me déshabiller. J’étais tellement excitée. Et j’ai voulu esquiver ta bouche plusieurs fois, alors j’ai tenu ta tête et je t’ai poussé lentement dans la bouche. Et tu as dit après avoir baissé le ton plusieurs fois “Oui, j’emmerde ma bouche, Jacob.” Pendant 5 bonnes minutes, tu m’as fait une pipe incroyable et j’ai pu me lever parce que mes jambes avaient l’impression de vouloir lâcher quand tu me suçais la bite. Je voulais te bouffer la chatte maintenant, alors tu t’es retourné et je t’ai dit de te pencher sur le lit. Et pendant que tu faisais ça, j’ai pris mes chaussures et mes chaussettes et j’ai enlevé mon caleçon et mon pantalon. Alors j’étais complètement à plat ventre. Je me suis agenouillé et j’ai mis mon visage entre tes joues et ça sentait si bon, comme tu l’as toujours fait. J’ai écarté tes fesses et j’ai léché ta culotte, là où se trouve ta chatte, et tu l’as sentie et ça te taquinait. Et je t’ai giflé le cul plusieurs fois. J’ai baissé ta culotte et ta chatte avait l’air humide et prête à être léchée et sucée. Je suis entré et j’ai commencé à la lécher gentiment et lentement, en goûtant à tes sucreries. C’était tellement bon. Et tu gémissais et tu aimais ça. Ensuite, je t’ai fait allonger sur le lit, j’ai écarté les jambes et je t’ai fait manger la chatte. Et puis j’ai commencé à te doigter et tu as tellement aimé ça. Je voulais te taquiner, je t’ai mangé et je t’ai doigté jusqu’à ce que tu sois sur le point de jouir, mais j’ai arrêté avant que tu sois prêt à jouir. Puis je t’ai embrassé en montant et j’ai sorti tes seins, je les ai embrassés et sucés. Ensuite, je t’ai embrassé et je t’ai embrassé sur tout le cou. Ça te rendait fou et je n’avais jamais fait ça avant. Je t’ai toujours fait jouir, mais comme tu m’as taquiné toute la semaine avec des photos, j’ai pensé que je te rendrais la pareille pour les taquineries. Tu t’es allongé et tu t’es mis sur moi, tu as attrapé ma bite, tu l’as mise en toi et tu as commencé à me grincer des dents. Tu as attendu toute la semaine qu’elle te revienne. Tu as commencé à rebondir dessus et à la chevaucher gentiment et fort. La lingerie que tu portais te mettait en valeur. Et au bout d’un moment, j’ai commencé à te baiser pendant que tu continuais à me faire chier. Tu as trouvé le bon endroit et tu as dit “Jacob, juste là ! Omg oui !” Et je stimulais le bon endroit en toi pour te faire jouir. Je le faisais encore et tu continuais à me broyer et j’avais une main qui frottait ton clitoris et l’autre main qui te tenait le cou et disait “Jouis sur ma queue Victoria, n’arrête pas avant d’avoir joui bébé !”

Et vous gémissiez tellement parce que vous étiez prêt à jouir. Ton corps tremblait et tu gémissais très fort “OHHHHHHHH JACOBBBBBBBBB ! JACOOOBBB !!! IM …ÉJACULATION !! OOOOOHH !” Et ton corps tremblait parce que l’orgasme que tu venais d’avoir et que tu reprenais ton souffle. Ma bite était imbibée de ton jus. Et je t’ai lâché et tu es descendu pour m’embrasser, puis tu es descendu et tu as léché ma bite et mes couilles. Je t’ai dit de t’asseoir sur mon visage pour que je puisse goûter tes jus et ça avait tellement bon goût et tu étais tellement mouillé. Puis tu es revenue sur moi, mais cette fois, on a inversé la cowgirl. J’ai remis ma bite en toi et j’ai commencé à te baiser. Tu aimais voir ma bite monter et descendre et tu aimais la sensation de mes couilles qui claquaient tes lèvres de chatte quand je montais. Je pouvais sentir que tu les attrapais et ma bite pendant que je te baisais. C’était si bon. Après cette position, nous sommes devenus missionnaires. Je te taquinais et je frottais la tête de ma bite sur ton clitoris et tu disais : “Baise-moi Jacob s’il te plaît”. Alors j’ai glissé ma bite dedans et j’ai commencé à te baiser gentiment et facilement au début. J’ai adoré voir tes lèvres de chatte enroulées autour de ma bite entrer en toi. En plus, tu t’es rasé pour que ta chatte soit bien lisse. J’étais en train de te baiser bien profond et je me suis mis à ta place et je pouvais dire que j’allais te faire jouir à nouveau. Alors j’ai continué. Tu as commencé à te masser le clitoris et tu as dit : “Oh putain Jacob, tu vas me faire jouir à nouveau, oooohhhh, n’arrête pas !!”
Et j’ai dit : “Ouais, jouis pour moi, Victoria !”
Et on s’est regardé dans les yeux pendant que je te baisais à fond. Et à ce moment là, c’était tellement chaud. La façon dont ton corps bougeait à chaque fois que j’entrais dans ton corps était sexy ; tes seins rebondissaient et ta tête et tes cheveux bougeaient de la même façon que tes seins. Et tu avais la bouche ouverte en me regardant dans les yeux. Tu gémissais comme un silence jusqu’à ce que tu arrives et tes jambes tremblaient. Et tu as finalement atteint ton point culminant et tu as gémi. Tu n’as rien dit, juste un gémissement de charge et j’ai senti ta chatte se resserrer et c’était tellement bon que j’ai poussé ma bite aussi profondément que possible en toi et je me suis penchée dedans et tu as enroulé tes jambes autour de moi et tu m’as tenue comme ça jusqu’à ce que ton orgasme soit terminé. C’était si bon pour nous deux. Ensuite, tu as encore sucé ma bite et ça m’a fait du bien. Puis tu t’es couché sur le côté et je me suis mis derrière toi pour faire cette position de cuillère. J’ai fait glisser ma bite dure en toi lentement. Et j’ai enroulé un de mes bras sous toi et j’ai tenu tes seins et l’autre j’ai tenu ta jambe en l’air. Et j’ai recommencé à te baiser gentiment et profondément. Tu m’as regardé et tu as dit : “Je veux que tu jouisses en moi, Jacob.”
Et j’ai dit : “Oh oui, je pense que je vais bientôt jouir. Ça fait tellement de bien, Victoria.”
Et tu as dit “Mmm, remplis-moi Jacob !”

Et je t’ai baisé pendant 5 bonnes minutes. Tu me massais la bite et les couilles avec ta main. Tu savais exactement ce qui me faisait du bien et tu étais incroyable. Il était temps pour moi de jouir. Je l’ai senti venir.
Je n’ai pas eu besoin de dire ce que tu savais et j’ai juste dit “Oui, jouis ! Jouis en moi Jacob !!”
Et j’ai gémi sur ton nom et j’ai dit “OHHH VIC…VICTORIA !!! OH MON DIEU !!”
Et quand je suis arrivé, tu pouvais sentir l’épaisse et chaude charge de sperme jaillir en toi de ma bite qui battait fort. Tu gémissais et tu en profitais autant que moi. C’était incroyable pour nous deux. Et tu as regardé et tu as vu un peu de sperme sortir de ta chatte autour de mes couilles et de tes lèvres de chatte. Tu as dit : “Mmmm jacob, c’est si chaud. Je peux le sentir au plus profond de moi.” Et entendre ça m’a rendu heureux et m’a fait me sentir si bien. Tu as sorti ma bite et tu peux voir le sperme sortir et tu as serré ma bite très fort pour faire sortir le reste. J’ai dit : “Je veux te baiser encore un peu.”
Et tu as dit : “Bien sûr, on n’a pas encore fini, Jacob.”
Et je t’ai fait t’allonger sur le ventre et je me suis mis sur ton cul, j’ai remis ma bite en toi et j’ai commencé à te baiser encore plus. Tu as adoré le fait que tu me la prennes par derrière et j’ai adoré l’aspect de ton cul sur le porte-jarretelles quand je te baisais par derrière. Ça a l’air tellement sexy. Ta chatte était plus qu’incroyable. Elle avait ton jus de sperme et le mien, donc elle était vraiment humide et lubrifiée. Un sentiment que je ne peux pas décrire. Tu avais le cul arqué, alors je te l’ai donné en profondeur. Tu m’as dit : “Baise-moi Jacob !” Et je l’ai fait et après un moment, j’étais prêt à jouir à nouveau. J’ai dit : “Je vais jouir, Victoria, oh mon Dieu !”
Et tu as dit “Jouis en moi Jacob !!”
Et j’ai poussé ma bite aussi loin que possible en toi et j’ai libéré une autre charge de sperme en toi. J’ai laissé ma bite en toi aussi profondément que possible jusqu’à ce que j’aie fini de jouir. Tu pouvais sentir le battement dans ma bite et ça t’a tellement excité. Je t’ai juste embrassé sur le dos et sur les épaules jusqu’à ce que je puisse reprendre mon souffle. Je me suis penché en arrière et j’ai sorti ma bite et oh mon Dieu, tu étais si plein. Tu t’es retourné sur le dos, tu as écarté les jambes et tu as joué avec tout le sperme qui était en toi et tu l’as goûté sur tes doigts. Je suis resté assis là et je t’ai regardé pendant que je caressais ma bite. C’est juste quelque chose de tellement sexy pour moi de regarder une femme plus âgée jouer avec elle-même après que je l’ai baisée. Après t’être amusé à jouer avec le sperme, tu t’es levé et tu es allé à la cuisine pour attraper le sac que tu avais.
Tu es revenu dans la chambre, tu t’es mis dans le lit avec moi et tu as dit : “Jacob, ça fait du bien en ce moment. Et je suis toujours aussi excitée et je vois que tu l’es toujours. Ta bite est encore dure.” Et puis tu t’es couché sur le côté et tu as dit : “Jacob, tu veux toujours me baiser dans le cul ?”
Et tu te frottais le trou du cul avec tes doigts. Et j’étais prêt à essayer ça.
Et j’ai dit : “Oui, je suis prête, Victoria. Dis-moi juste ce que je dois faire.”
Tu as dit “Viens ici et mets-toi derrière moi comme on a fait la position de la cuillère.”
Et j’ai fait ça et tu as pris ce lubrifiant et tu en as mis dans ta main et tu l’as frotté sur ma queue puis tu en as frotté sur ton trou de cul. Et j’étais super proche de toi. Mon visage était juste à côté de ton oreille. Et tu as dit : “Maintenant, laisse-moi faire”.

Tu l’as attrapé et tu as placé le bout de ma tête sur ton trou de cul et tu m’as dit de pousser lentement. Et je l’ai fait. J’allais en toi lentement. Une fois que j’ai mis le bout de ma tête en toi, ça m’a fait du bien et c’était serré, et tu gémis quand je suis entré. Tu m’as dit “Omg, continue.”
Et j’ai continué à pousser plus loin en toi et plus j’avançais, plus je sentais à quel point tu étais serré et c’était incroyable. Mais je faisais attention à toi et je voyais si ça te dérangeait. Et l’expression de ton visage montrait que tu aimais ça et que tu te mordais la lèvre. J’étais à fond dedans et tu m’as dit de l’enlever un peu et de le remettre en place. J’ai continué à le faire pendant un certain temps et tu as tendu ton bras vers l’arrière pour saisir ma tête, tu m’as regardé dans les yeux et tu as dit : “Jacob qui se sent si bien, continue…” Et j’ai continué, j’ai accéléré et tu t’es éloigné en gémissant. Ma bite n’avait jamais été dans le cul de quelqu’un auparavant et je l’expérimente enfin pour la première fois et ça fait tellement de bien. J’ai dit : “Victoria, c’est si serré et ça fait tellement de bien.” Et tu as dit “mhmmm ta bite se sent si bien dans mon cul jacob. Baise-moi !”
Et je l’ai fait. J’ai levé ta jambe et j’ai commencé à aller plus vite. Tu t’es massé la chatte encore humide avec notre jus de sperme et tu gémissais de plaisir. Après une bonne dizaine de minutes dans cette position, on change. Je me suis allongé et tu es remonté sur moi, mais en inversant la cowgirl. J’ai tenu ma bite en l’air et tu l’as glissée dans ton cul et tu t’es mise à l’aise sur moi et tu as commencé à la monter et à la descendre. Je n’arrivais pas à croire à quel point c’était bon d’être dans ton cul. Et j’ai été surpris que tu l’aimes dans ton cul. Après une bonne passe pour m’esquiver, j’ai commencé à me pousser et j’ai commencé à te baiser. Et de cette position, tu avais encore un peu de mon sperme qui sortait de ta chatte et qui coulait sur ma queue. C’était donc comme un lubrifiant pour nous et c’était incroyable. Nos corps avaient ce bruit de claquement humide quand tu me tombais dessus. J’étais prêt à jouir de nouveau, alors j’ai donné tout ce que je pouvais. J’ai dit : “Victoria, je vais jouir à nouveau !”
Et tu as dit : “Jouis pour moi, Jacob, s’il te plaît !”
Et je ne savais pas où jouir et tu ne m’as pas dit de jouir, alors j’ai continué. Et j’ai gémi sur ton nom et j’ai enfoncé ma bite dans ton cul aussi loin que possible et j’ai joui dans ton cul et je tremblais. Tu t’es juste penché en arrière et tu m’as embrassé pendant que je te serrais les seins. Tu m’as lâché et le sperme est sorti de toi partout sur moi. Et tu t’es assise là à te masser parce que c’était incroyable pour toi.
Nous sommes restés allongés là à reprendre notre souffle et tu as dit : “Alors, comment c’était, Jacob ? Comment tu t’es senti ?”
Et j’ai dit : “Oh mon Dieu, c’était génial ! Tu avais raison, c’était serré et ça m’a fait jouir rapidement. Mais qu’est-ce que tu as ressenti parce que je sais que tu ne t’intéresses pas trop à l’anal”.
Et tu as dit “Je t’avais dit que tu aimerais ça Jacob… Et ça m’a fait du bien Jacob. Comme j’ai dit, ta bite est parfaite pour moi, donc ça n’a pas du tout fait mal en moi. Et profite de chaque poussée que tu me donnes. Je peux dire que nous pouvons le faire à nouveau pour sûr Jacob.”
Et j’ai dit : “Je suis content que tu l’aies aimée autant que moi et je peux dire que je ne suis pas vierge de sexe anal maintenant haha. Et j’ai hâte de le refaire avec toi Victoria, peut-être en essayant d’autres positions”.
Et tu as ri et tu as dit : “C’est bien que j’ai pris ta virginité du sexe anal ! Et allons prendre une douche et nous préparer pour aller au lit maintenant.”
Alors on a pris une douche et on s’est lavé, puis on est sorti et on est retourné dans ta chambre. J’ai juste dormi dans mon caleçon et tu as mis un peignoir noir. On s’est mis au lit, on s’est blottis et on s’est évanouis. Nous avons passé une bonne soirée une fois de plus. Et je me demande ce que serait demain matin de se réveiller avec toi

première sodomie milf

© Copyright 2019 http://www.sexcorrect.com/ - Tous droits réservés